Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voilà déjà 6 ans que l'AGVTT a vu le jour .

Désormais tous les VTTistes de la région connaissent le p'ti lapin de garenne, cet être mi-homme, mi-animal. Et tout le monde sait à quoi il ressemble, avec son pelage qui ne laisse personne indiffèrent sur les randos d'ici et d'ailleurs...

Mais que savez-vous réellement de ses habitudes de vie ? Mis à part qu'il a une activité sportive tout terrain bien sûr...

Ok le p'ti lapin est surtout actif le dimanche matin, aux heures pendant lesquelles l’homme reste faire la grasse matinée. Ce qui veut dire qu’il profite d'une certaine inactivité pour sortir de son terrier, comme quasiment tous les VTTistes d’ailleurs. Mais parfois il a du mal à se détacher du mode de vie de l'homme, comme celui du mode animal d'ailleurs, en particulier le samedi soir. En effet, dans ce cas précis il devient très actif la nuit, trop peut-être. Ce qui le fait coucher à l'heure où ses congénères vont bientôt se lever pour aller rouler...Quel dommage!

La solitude, il ne connaît pas. Il a pour point de ralliement le Clapier, une sorte de terrier semi enterré avec tous le nécessaire pour passer des moments conviviaux, notez qu'il sert aussi pour organiser leur rando; La Rando de la Garenne.
La vie en société chez les p'tits lapins répond aux mêmes lois que chez les hommes ou les animaux: il faut des chefs ! Mais pas juste un chef de garenne, non, à partir de septembre prochain il faudra un duo de chefs qui commande un cheptel entier d'une bonne quarantaine de p'tits lapins.
 
Le rythme dominical du p'ti lapin est simple à définir: environ 70 % de son temps sur son VTT et les 30 % restants pour discuter, rigoler, manger et boire. On ne s’ennuie pas quand on est p'ti lapin! Encore moins en période de débroussaillage.
 
Bon passons aux choses sérieuses : la fameuse reproduction qui permettra la survie de son espèce. Il est peut-être trop tôt pour tirer des plans sur la comète car le p'ti lapin de garenne ne peuple la Gaubretière que depuis 6 ans. La fécondité au sein même du cheptel ne sera jamais l'atout majeur de son repeuplement, et heureusement puisqu'il n'y a encore pas une seule lapine inscrite à l'AGVTT.
Rassurez-vous futur p'tites lapines, le p'ti lapin n'a pas la même réputation que l'animal!

Partager cet article