Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après un mois de mai plutôt chargé, ce mois de juin démarre tout aussi fort. Inscrits depuis quelques semaines sur le raid 120Kms de la "Pente et côte" de Bourgueil, hier, Bébert et moi avons rempli notre contrat. Plus encore, et comme pour normalement les 90 autres raideurs inscrits sur cette même distance, nous l'avons complété d'une clause de 10 bornes...

Sur papier le contrat annonçait un dénivelé positif de 1900 (clause APPROUVÉE). Et plus concrètement pour nous deux c'est 7h15 sur la selle pour une vitesse moyenne de 17,70 km/h (contrat SIGNÉ).

Cet évènement est pour moi un bon compromis entre un défi sportif et une rando super ludique. Un défi sportif concernant les raids de 80,100 et 120 bornes, puis une rando ludique pour les distances inferieures : 35, 45 et 65. En effet, en début comme en fin de parcours le terrain de jeu commun à tous était super fun, fait de virvolos, de p'tites et grosses bosses entre les arbres, très peu technique, il était avant tout très amusant et plaisant pour tous et pour tous les niveaux. Concernant les raids et plus particulièrement le 120, l'absence du technico-ludique sur au moins 30 kms fait état d'un manque. Les grosses portions très roulantes pour souffler et surtout pour gérer l'effort sont les bienvenues. Ce qui donne donc le bon équilibre pour une telle distance. Mis à part quelques petites portions tape-culs, nous avons largement apprécié le tracé dans sa globalité. 

Même après avoir vaincu les Monts de Guéret il y a une semaine, on peut quand même noter la difficulté de quelques belles côtes, qui au fil des kms nous donnaient l'impression d'être de plus en plus pentues. En forêt ou dans le vignoble, le raid de la Pente et Côte a finalement pris tout son sens.

Les chemins bordés de fougères et de bruyères, parsemés de cailloux de calcaire nous ont dépaysés une fois de plus. Les nombreux pins et sentiers sablonneux nous donnaient vraiment l'impression d'entrevoir la mer, ou ne serait-ce qu'un bout de Loire. Pourtant de l'eau nous en avons bue (au moins 6 L pour ma part) mais nous n'en verrons que très peu sur notre parcours: quelques marres, quelques flaques, alors que notre mirage des bords de Loire était réellement annoncé sur cette description...Dommage ! Heureusement que les paysages sont jolis et variés...

Bourgueil 2017 par Fred.
Bourgueil 2017 par Fred.
Bourgueil 2017 par Fred.
Bourgueil 2017 par Fred.
Bourgueil 2017 par Fred.
Bourgueil 2017 par Fred.
Bourgueil 2017 par Fred.
Bourgueil 2017 par Fred.
Bourgueil 2017 par Fred.
Bourgueil 2017 par Fred.
Bourgueil 2017 par Fred.
Bourgueil 2017 par Fred.
Bourgueil 2017 par Fred.
Bourgueil 2017 par Fred.
Bourgueil 2017 par Fred.
Bourgueil 2017 par Fred.
Bourgueil 2017 par Fred.
Bourgueil 2017 par Fred.

Certes les points de vues n'étaient pas au RDV mais il y a bien d'autres points positifs à souligner : une météo idéale, un bon accueil, une organisation super bien rodée, une ambiance conviviale, un fléchage bien en place, une belle plaque de cadre et un p'tit cadeau de fin de rando...2 Bourgueillettes chacun svp... 

Bon, bien sûr je ne ferai pas d'éloge sur le mini sandwich de chèvre donné à l'arrivée, ni sur l'absence houblonnée, mais plutôt sur les 3 ravitaillements où régnait une atmosphère bon enfant et où les tables étaient toujours très bien garnies (ravitos sur lesquels nous ferons 2 passages)...3 x 2 = 6 ravitos (BRAVO maitre Capello!)

Bourgueil 2017 par Fred.
Bourgueil 2017 par Fred.
Bourgueil 2017 par Fred.
Bourgueil 2017 par Fred.
Bourgueil 2017 par Fred.
Bourgueil 2017 par Fred.
Bourgueil 2017 par Fred.
Bourgueil 2017 par Fred.
Bourgueil 2017 par Fred.
Bourgueil 2017 par Fred.
Bourgueil 2017 par Fred.
Bourgueil 2017 par Fred.

Après le mirage de la Loire, voici le mirage du barbecue, réel mais malheureusement pas pour nous..."Ohohhh Bébert, réveille-toi, je te dis que ce n'est pas pour nous!"

En bref, l'essentiel de la journée était bien là : profiter et franchir la ligne d'arrivée sans rien rater, sans bobo, sans casse, sans fringale, sans regret et surtout accompagné de mon poto...

Merci encore à Bébert et au Sport Nature Bourgueillois !

On ira moins loin Dimanche prochain, direction les bords de Sèvre à St Laurent (dernière rando de la saison offerte par la maison).

À bientôt mes lapins !

Partager cet article