Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

5 lapins au Départ du MaRéorthon 2017.

Encore une fois cette rando est d'une exemplarité managériale ! Toujours organisée sous la tutelle d'André VINATIER, le résultat est irréprochable. Cela me fait d'ailleurs penser à cet article publié en 2013 dans Ouest France et qui faisait éloge de cet homme qui à l'époque se démenait pour que la Vendée Verte perdure, en vain...Quel dommage ! 

Hier aussi, comme le 1er novembre sur la dernière Véloween à Aizenay, la météo et les terrains secs ont fortement contribué à faire de cette édition l'une de mes plus belles sorties de l'année. Mais avant tout c'est quand même bien le tracé qui doit être mis à l'honneur : quasi forestier et en monotraces d'un bout à l'autre. Les 32 EXTRAS (options) se sont enchainés à un rythme régulier, plus ou moins longs, plus ou moins techniques, plus ou moins ludiques mais aucun n'est à bannir tant ils sont bien pensés et appréciés. Seul l'Extra nommé "La Vierge" nous aura échappé. Privé de cette sainte apparition, non loin d'elle Bébert m'a tout de même offert le privilège d'une vision bien plus réelle, un peu floue certes mais tout aussi divine pour mon appareil...

Vous remarquerez au passage que mon poto a changé de vélo. Tout neuf et lui si vieux, ma veille branche s'est accrochée à un trop vieux tronc le temps d'un bouchon...Et PAF le lapin ! L'un des rares bouchons que l'on aura rencontré sur les 71 Kms parcourus (1210 D+). 7h45 était surement l'heure de départ idéale pour profiter de tout et surtout de cette fluidité, présente sur le parcours normal comme sur les Extras.

Et Dieu sait que jadis sur cette rando nous avons bouchonné, nous avons galéré aussi, sous des trombes d'eau parfois, nous glissions comme sur des toboggans de boue. Ce qui n'est plus le cas depuis quelques éditions, en témoigne cette photo...

Les paysages, les reliefs, les rives du lac, les coteaux, les racines, rien n'est à proscrire sur cette rando. Pas besoin d'y ajouter des falaises et des vues panoramiques, nous ne sommes qu'en Vendée, sur l'une ou si ce n'est la plus belle randonnée VTT du département...Et ce n'est déjà pas si mal !

Pour ce qui est du choix des parcours et des distances, les panneaux indicateurs pour les boucles et les options y sont vraiment élaborés à la perfection, pour que chaque VTTiste y trouve son compte, selon sa forme du jour ou son niveau de pratique. De plus, tout est réfléchi, décrypté et présenté sur le site internet spécialement voué à l'évènement et EXTRAordinairement bien réalisé !

Les ravitaillements sont bien fournis, sous abris et sans chichis. Seuls pourraient manquer des aliments salés sur le dernier pour les plus habitués.

Concernant le p'ti cheptel du jour :

Willy a malheureusement dû couper à cause d'une patte de dérailleur un peu tordue. Par contre l'histoire ne dit pas encore si il a rencontré Hubert pendant ou après ses 46 kms. Alors Willy ? rassure-nous stp car je l'entends d'ici notre Auvergnat: "Comment ça Willy, tu n'avais pas de patte d'avance dans ton sac à dos? C'est inadmissible !"

Titi, cet ex-p'ti lapin, qui nous a retrouvés au 1er ravito sous les couleurs du cheptel (qui lui vont si bien) qui continue de rouler aux avant-postes, qui contrairement à l'an passé a échoué sur les derniers mètres de la montée impossible, nous a accompagnés sur le reste de la rando.   

Alexis lui m'épapatte de plus en plus, lui qui n'a pas forcement l'entrainement des lapins les plus assidus, il a su tenir la distance sans broncher et plutôt aisément. Ce lapin qui n'aime ni les honneurs, ni la gloire mais qui comme moi aime surtout qu'on lui offre à boire...

Ce fut chose faite à l'arrivée quand notre cascadeur préféré nous a arrosé sa belle et nouvelle bête...Merci Bébert !

 Merci aussi aux 150 bénévoles du MaRéorthon pour cette édition pleinement réussie. 

À bientôt mes lapins !

 

 

 

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :