Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


                            IMGP0743[1]
        Cliquez sur ces 2 lapereaux de l’année

 

A la recherche du quatrième poumon d'Hubert
  
Ce matin, la 205 arpentait les rues de la Gaub, direction Le Clapier. A l'approche du lieu, je ne voyais personne, mais plus j'approchais et plus une silhouette se dessinait sous les projecteurs. C'était Simon (dixit "Le chevreuil" selon Hubert).
Quelques minutes plus tard, Hubert arriva.
7h32 Pas d'autres petits lapins à l'horizon !! Nous décollions donc de La Gaubretière en direction de Clisson.
 
Avec Simon, nous laissons le vétéran mener l'échauffement le long des bords de Sèvre un peu gras par endroit.
Mais nous avions bien compris qu'Hubert n'était pas en grande forme, c'est alors qu'un chevreuil vêtu d'un cahouet jaune fluo a entrepris une petite échappée pour rouler à son rythme.
Et là, ce fût le début de la fin, nous ne l'avons presque plus revu!
Nous avons donc continué, mais beaucoup moins vite afin de profiter du paysage et du beau tracé qui s'offrait à nous.
Arrivé au premier ravito, Simon était planté là nous attendant. Puis, nous sommes repartis pour traverser les nombreuses vignes, mais malheureusement "y'avait pas de grappes de bouteilles de vin".
Evidemment, on s'est arrêtés pour faire des photos et surtout pour que notre vétéran de la journée reprenne son souffle.
Après avoir profité d'une spéciale, de quelques côtes et descentes, et surtout du terrain de motos trial ! Une épreuve se présenta à nous, de la bonne boue qui colle venait s'accrocher à nos pneus, juste avant le deuxième ravito. (Hubert commençait à fatiguer sérieusement, mais cela ne l'a pas empêché de faire du marketing : la promo de la Garenne !)
Nous approchions de la fin et j'entendais une bête féroce qui me suivait. C'est alors que j'ai décidé de détaler, tel un petit lapin peureux durant les 5 derniers kilomètres bravant les côtes et filant les descentes. Plus tard, j'ai compris que c'était Notre Hubert qui me suivait bruyamment, toujours à la recherche de son quatrième poumon...
 
Pour résumer, une bonne petite rando de remise en forme pour tous, autant sur le 40 que le 53 kms.
Parcours sympa et surtout une bonne surprise à l'arrivée avec une démonstration de vélo trial, à en faire pâlir tous les petits lapins !
 
Yoann
 

 

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :