Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Nous devions être trois, mais par un prompt renfort, nous nous vîmes quatre en arrivant à Tiffauges.

 

Je devais récupérer Lapin Christian pour rejoindre Willy a son terrier. Mais en arrivant au clapier, le lapin Dedious pointait le bout de son nez ! 

Voiture chargée, direction Tiffauges. Sur place, Willy bidouille un truc sur son vélo. Dedious ne pourra s’empêcher de sortir une réplique d'anthologie. J’ai quand même un sentiment de déjà vu ; la semaine dernière ; le Fresident n’avait pas gonflé ses pneus… Décidemment, les vélos vendus par notre partenaire préféré ne sont jamais prêt au début des sorties… Ce n’est pas de sa faute, car il est certain qu’en sortant des ateliers de Culture Vélo Cholet,  les vélos sont réglés comme des montres Suisses. Pas de panique, une sortie avec atelier mécanique est bientôt prévue, mais il y a du boulot!

Il est tems de rouler. Un combat s’annonce : deux Orbea face à deux Trek. Willy nous ouvre le chemin, direction les magnifiques bords de Sèvre, via Roussay, jusqu’à Gétigné. De beaux sentiers sous nos pneus. Ca monte, ça descend, vite parfois, trop vite même ! Mon vélo s’arrête d’un coup, dans les ronces… Bilan, un bras en sang, et un pouce qui ne bouge plus le lendemain.

Peu importe, il faut continuer, avec les conseils de mes trois partenaires dès que le profil devient descendant « fait gaffe Lap’Ron, ça descend là ». Merci les gars pour les conseils !

L'arrivée se profile, le sprint se prépare. Je lance Dedious et m’écarte quand le panneau « Tiffauges » est en vue. Tel Cavendish, il passe le 44, appuie, et ? CRAC ! Le plateau plie ! Ce n’est pas grave, vu la surprise du Team Trek qui lache l'effort, il passe le 32 et relance, et gagne. Bravo ! Comme quoi, il est préférable d’avoir un vélo à l’état d’épave à la fin, qu’au début d’une sortie.

Willy, beau joueur, nous offre un jus de carotte, et sa femme me donne des lingettes désinfectantes, merci à elle.

Il est temps de rentrer, après 42 km d’une très bonne sortie.

Pour finir, un petit conseil, jamais promulgué par l’Auvergnat : lors du transport de vélo derrière la voiture, attachez les ensembles. Dedious a failli devenir piéton... Quoique, il l'est déja sans pédalier.

Lap'Ron

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :