Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Depuis plus de 15 jours, il pleut, ce qui a pour conséquence de détremper les chemins chers à nos VTT. Vous connaissez ? Cette boue bien collante qui macule nos beaux maillots oranges, et qui oblige à passer le dimanche après-midi à laver nos vélos…

S’en est trop, il faut faire quelques choses pour remédier à ça. Partir dans le Sud ? Même météo que par chez nous. Partir loin, très loin ? Il faut en avoir les moyens ! C’est la crise mes pauvres amis !

Heureusement que la pratique cycliste ne se résume pas au VTT, et c’est pour cette raison que 4 lapins ont décidés de partir sucer des roues, rouler au train, bref, faire de la route. Deux options possibles pour ce dimanche, soit la rando de Montfaucon chez nos voisins du Maine et Loire, soi répondre à l’invitation du lapin Jérôme, de rouler avec le CTH. Bébert et moi-même choisissons hier au soir la deuxième option. Je publie à 0h41 le lieu du rendez vous sur le blog. Dedious l’a vu, il est chez Bébert quand j’arrive. Il nous manque l’hôte, Jérôme, qui arrive sur un beau Colnago d’une propreté remarquable. Il n’a pas l’air tout frais le bonhomme ! Les relans de rats crevés et de caves de la veille avec Bébert laissent des traces…

 Arrivé au local du CTH, nous saluons tous les cyclistes avec lesquels nous allons rouler. Ils sont nombreux, nombre à faire baver un Laprésident, malgré la météo matinale.

 Le programme : Les Herbiers, St Paul en Pareds, le Boupère, Rochetrejoux,, St Germain de Prinçay, St Vincent Sterlanges, Ste Cécile, Les Essarts, St André G d’Oie, St Fulgent, Mesnard, Les Herbiers.

 Nous partons à un rythme tranquille. Le vent est là, ce qui ne freine pas Bébert. Ah ce Bébert ! Il ne supporte pas d’avoir quelqu’un devant lui. Nous perdons Dediuous qui coupe à Rochetrejoux en raison d’impératifs horaires. Le groupe initial s’est scindé en fonction des rythmes, nous sommes dans le groupe de tête. Le groupe commence à s’organiser. Les relais commencent. Découverte pour Bébert et moi qui nous faisons engueuler car on ne sait pas faire. C’est vrai. Mais bon, sur des VTT cette pratique n’est pas très courante…

 En direction  des Essarts, vent de face, le peloton me décroche de quelques mètres. Aille, il faut raccrocher ! Mais Bébert, seul, face au vent, est encore plus loin derrière moi. Jérôme l’attend pour le remonter, alors que j’arrive après de longues minutes d’efforts à rerentrer dans le groupe.

 Nous finissons, vent dans le dos, à plus de40 km/hentre Mesnard et les Herbiers. Nous maitrisons enfin le roulage au train…

 72 bornes en 2h30 et500 mètresde dénivelés plus tard, nous arrivons tout propre au local du CTH, ou les membres nous accueil avec les boissons qui vont bien. Merci à eux !

Demain, c’est le 11 novembre, et sa traditionnelle MaRéorthon… Le temps ne s’annonce pas terrible, et une chose est sûr, les singles seront gras, très gras, voir pire ! Nous en serons avec Bébert, en fonction de la météo au réveil, mais ça nous changera de ce matin. Surtout moi, car Bébert sera devant !

 

Partager cet article